Du neuf et du vieux

Ce n’est pas tout que la Gerusia existe, belle, noble, fière, gardienne des us et coutumes du passé, il faut encore qu’elle se recrute.

art. 19 al. 1 du Comment de la Section Neuchâteloise de la société Suisse des étudiants de Zofingue

Et en effet, ce semestre, la Gerusia (ndlr: l’ensemble des Burschen pour toi ô phillistin) s’est très bien recrutée puisqu’elle accueille en son sein Jean-Pierre Mutabazi-Karamage v/o Heat’CH-Coq, dit Django.

De plus, nous pouvons désormais compter dans nos canapés un Fuchs de plus qui est né lors d’une nuit d’automne. Florian Perrin de son nom phillistin a été élevé au bon grain de Néocomia! avant d'(enfin) se décider à vivre un nouveau bout de chemin estudiantin et surtout sociétaire avec notre section. Un Hourra donc à notre cher Imp’R’Mai-âble qui désormais compte parmi les rangs de la Corona.

Que l’un comme l’autre vive, croisse et fleurisse au sein de notre si belle section !


Qu'est-ce qu'une société d'étudiants ?

Activités

"Zofingue se veut une société moderne qui s'inspire du passé pour vivre activement le présent et préparer l'avenir dans la continuité". C'est en ces mots lors du Grütli de 1990 que Pierre-Alain Berthelot, vulgo Dynam, décrit la société suisse des étudiants de Zofingue. Active depuis 1819, Zofingue est riche d'histoire dans la vie estudiantine et politique. Désormais apolitique, les Zofingiens se retrouvent entre eux le vendredi soir à la Blanche de Neuchâtel.